19e siècle, France, Livres de chefs, Menus, Vins français

VIART, Alexandre  –  FOURET  –  DELAN  –  GRIGNON, M.  –  PIERRHUGUES :” Le cuisinier royal, dix-neuvième édition augmentée de douze cent articles nouveaux contenant L’art …”

66331

VIART, Alexandre  –  FOURET  –  DELAN  –  GRIGNON, M.  –  PIERRHUGUES :” Le cuisinier royal, dix-neuvième édition augmentée de douze cent articles nouveaux contenant L’art de faire la cuisine, la pâtisserie et tout ce qui concerne l’office, pour toutes les fortunes; Suivie d’une notice complète de tous les vins, par Pierrhugues, sommelier du Roi; d’une distribution des vins par ordre de service par M. Grignon; orné de neuf planches pour le service des tables depuis douze jusqu’à soixante couverts; d’une Table alphabétique de tous les mets, par ordre de service, etc …”

Paris, C. Tresse – Gustave Barba, 1844, 19e édition, in-8, demi-basane marron, auteur – titre et fleurons dorés sur dos lisse, plats papier marbré dans les nuances de brun, reliure d’époque, (4) – 616 pp., papier “bible” à grammage fin, ill. par 9 pl. en noir pleine page avec explications, représentant différentes dispositions de tables depuis douze jusqu’à soixante couverts, Feuillet de l’éditeur concernant les contrefaçons, Avis de l’éditeur sur cette édition, Table alphabétique des matières.

Un Grand Classique de la littérature culinaire ayant connu 32 éditions successives en changeant de titre selon les régimes politiques : Initialement paru en 1806 en tant que Cuisinier impérial, il deviendra « royal » en 1817, « national » en 1852, puis de nouveau « impérial » en 1854. Le nom de Viart s’écrivait Viard jusqu’en 1837 ! L’auteur ( dont on ne connaît pas la date de naissance mais qui est mort en 1834) fut un “homme de bouche” et fut un des rénovateur de la cuisine. Fouret, ex-officier de bouche du Roi d’Espagne. Délan, à partir de 1831, augmente le livre de 300 articles nouveaux. A partir de la 17e édition et après un long séjour en Hollande, de nombreuses recettes de poissons viennent compléter cette édition. Grignon, un des premier “restaurateur” de Paris, ajoute une nouvelle liste complète des vins connus. Réf. Oberlé 168 – Vicaire 860.   Bon état de l’ensemble; restauration des mors et de la coiffe du bas du dos; quelques pliures aux coins de quelques pages; quelques très petites traces d’encre noire; infimes rousseurs.                                                                                                 300€