19e siècle, Amérique, Desserts / Pâtisseries, Livres de chefs, Menu / Recette

SUZANNE, Alfred – ( TANTET, Gérard – FROMENT ) : “La cuisine et pâtisserie anglaise et américaine. Traité de l’alimentation en Angleterre et en Amérique”.

67282

SUZANNE, Alfred  –  ( TANTET, Gérard  –  FROMENT ) : “La cuisine et pâtisserie anglaise et américaine. Traité de l’alimentation en Angleterre et en Amérique“.

Paris, éd. L’Art Culinaire et chez l’Auteur, 1904, deuxième édition, in-8, demi chagrin bordeaux, 4 fleurons, auteur et titre dorés sur dos à 4 nerfs avec filets à froid, plats percaline rouge avec filets à froid, reliure d’époque, 304 – (5) pp., catalogue de l’éditeur en fin de volume, 1 illustration représentant un médaillon avec deux portraits et deux drapeaux croisés (anglais et américain) sur la page de titre, 1 frontispice au recto “A la cuisine” d’après le tableau de BERGERET au salon de 1898, nb. dessins en noir in et hors texte de Gérard TANTET et de FROMENT, culs-de-lampe et bandeaux, cachet ovale en violet de l’éditeur sur la page de pré-titre, Préface, nb. Menus dont celui du Souper de bal pour 800 couverts servi par M. J. Corblet chez M. Bischoffsheim à Londres, Table des matières (avec pour certaines recettes le titre en français et en anglais).

Ce “traité de l’alimentation en Angleterre au point de vue pratique, théorique, anecdotique et descriptif”  paru pour la première fois en 1894 et était originellement destiné aux confrères d’Alfred Suzanne – cuisiniers français disséminés dans le Royaume-Uni de la Grande-Bretagne et dans ses colonies” – pour leur faciliter la tâche.  

Au titre de notre deuxième édition, a été rajouté “et américaine‘ ce qui en fait le premier ouvrage parlant de  cette cuisine ! Il offre recettes, connaissances pratiques et anecdotes, du petit-déjeuner au dîner. Chaque chapitre explore un thème (soupes, œufs et légumes, coquillages et crustacés, volaille et gibier, boissons, pâtisserie, sandwichs…) et nous permet ainsi d’en apprendre davantage sur la gastronomie britannique et américaine de l’époque, ses préférences culinaires et habitudes avec, par exemple, les traditionnels lunchs et five o’clock.

On découvre dans ce traité que l’Angleterre de la fin du XIXe siècle possédait une cuisine à forte identité, gourmande et riche en produits de qualité. Alfred Suzanne nous fait également découvrir la cuisine des quartiers populaires de Londres ainsi que les traditions gastronomiques régionales ; idem d’ailleurs pour les Etats-Unis. Parmi les nombreuses recettes de cet ouvrage, on notera les classiques cheese cake, muffins, buns, pudding, porridge, sandwiches, oeufs frits et scones, et les plus étranges cygne rôti, pâté de corbeau ou langues de rennes. So British !

L’auteur fut chef des cuisines du Duc de Bedford et collabora avec Auguste Escoffier à la rédaction de son “Guide culinaire”. Un Grand classique de la littérature culinaire. Ce livre faisait partie de la  Bibliothèque culinaire de Victor Michon, qui fut l’un des plus grands cuisiniers du début du XXe siècle. Il fut formé aux fourneaux de sa mère.  Aujourd’hui encore, le Prix Victor Michon au Concours International Gastronomique d’Arpajon. fait partie des titres dont s’honorent beaucoup de chefs “étoilés”. Cuisinier des Grands, il fut le cuisinier de l’Ambassade d’Autriche – Hongrie, située à l’Hôtel Matignon à Paris au moment de la Première Guerre mondiale.

Il organisa le banquet de 3 000 couverts pour les fêtes russes, le menu offert au Roi des Belges par le président Félix Faure et le déjeuner d’Isabelle II de Castille. Mais ses recettes reflètent une cuisine à la fois bourgeoise et simple. Il présida au journal « Le cuisinier français » ainsi qu’à « L’académie Culinaire de France », créée en 1883. Sa bibliothèque privée comptait les plus grands noms de la gastronomie française : Grimod de La Reynière, Vincent La Chapelle, Jules Gouffé, Brillat-Savarin, Antonin Carême, Etienne, Urbain Dubois, Escoffier et bien d’autres ! RARE.  Très bon état de la reliure et du papier; les coins sont très légèrement dégarnis de la percaline mais sans trop d’importance !                                                      350€