SIMON, Jean-Baptiste : « Le gouvernement admirable  ou la République des abeilles, et les moyens d’en tirer une grand utilité. »

800

Paris, chez Nyon, MDCCLVIII ( 1758), troisième édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée, fort in-12, demi-chagrin rouge à bande de maroquin ….

En stock

UGS : 60023 Catégories : , , Étiquettes : , ,

Description

60023

SIMON, Jean-Baptiste : « Le gouvernement admirable  ou la République des abeilles, et les moyens d’en tirer une grand utilité. »

Paris, chez Nyon, MDCCLVIII ( 1758), troisième édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée, fort in-12, demi-chagrin rouge à bande de maroquin “moutarde”, auteur et titre sur pièce de toilé grise sur dos à cinq nerfs, gardes papier marbré dans les rouges, reliure moderne, XLII – 410 – (4) pp., tranche de tête mouchetée et rognée, corps et queue non rognées, un frontispice dépliable et cinq planches dépliables en taille douce, bandeaux et culs-de-lampe, 3 pp. de “privilège du Roi” et 1 pp. “d’approbation” de 1734 – 1740 – 1753, en fin de volume une table des titres de chapitres.

L’auteur, avocat au Parlement et censeur Royal à Paris, nous donne à comparer l’organisation d’une ruche avec l’organisation idéale d’un gouvernement démocratique. Deux lectures possibles : un pamphlet sur la royauté ou une étude très approfondie sur la vie, l’organisation et la production d’une ruche. Il est aussi bien question “de l’inclinaison des abeilles pour le travail” que la “destruction pour détruire les insectes nuisibles à la ruche”, mais aussi “comment empêcher un essaim de rentrer dans la mère-ruche, après s’en être séparé” et “moyens de tirer profit des abeilles sans les étouffer”.

C’est dans les éditions de 1742 et de 1758 que l’auteur récuse notamment les observations, pourtant exactes, de Réaumur dont les travaux développés dans ses Mémoires pour servir à l’histoire des insectes (1740) avaient alors été abondamment diffusés en Europe. Bien que louant les qualités de la recherche, des textes et des illustrations proposés par ce dernier, Simon émet des doutes quant à la nature de la monarchie dans la ruche et se montre sceptique à propos de l’abeille-mère et du mode de reproduction. L’auteur croyait en une monarchie associant un roi et une reine. Les conclusions étaient à l’époque soutenues par Voltaire, lui-même passionné d’apiculture.

L’édition est illustrée d’un frontispice dessiné et gravé par Tardieu et de 5 planches dépliantes gravées par Tardieu d’après Mazelin. Très belles planches dépliables explicatives de la manipulation de la ruche et des abeilles.. Bien complet des 6 planches. TRES RARE. Réf : de Castejau, Bibliographie d’apiculture n° 1438. L’édition est ici la plus complète et la mieux illustrée. Très bon état, tant de reliure que de   papier et planches.