ETIENNE : Traité de l’office

1.200

Paris, éd. chez l’auteur et Au Bureau de la Collection Culinaire d’Antonin Carême sur étiquette collée par dessus, 1854, 2 vol. in-8, demi-chagrin noire, plats papier marbré brun

UGS : 68633 Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

Paris, édition chez l’auteur et Au Bureau de la Collection Culinaire d’Antonin Carême sur étiquette collée par dessus, 1854, 2 vol. in-8, demi-chagrin noire, plats papier marbré brun foncé et jaune, 4 caissons avec fleurons central et dans les coins, auteur, titre et tomaison dorés sur dos à 5 nerfs, reliure d’époque, tome 1 : (4) – 50 – 111 – (1 bl.) – 224 pp. et 2 pl. hors texte de dessins gravés sur acier, tome 2 : III – (1 bl.) – 40 – 11 – (1 bl.) – 19 – (1bl.) – 202 – (1 bl.) – 220 – 2 pp., 5 pl. hors texte de dessins gravés sur acier (7 pl. en tout), “explication du terme de traité de l’office”, tables des matières, “réflexions générales”, tables alphabétiques et Errata dans le second tome, grande signature de l’auteur au verso de la page de faux-titre, rousseurs éparses sur le papier et sur certaines planches, surtout en fin de volumes.

Il s’agit d’un des Traités les plus complets de cuisine du XIXe siècle avec de grandes parties consacrées à la pâtisserie, aux glaces, bonbons, les hors-d’œuvre, les salades, les fromages, les compotes des différents fruits, mais aussi sur le raffinage du sucre, des petits fours, des biscuits, des glaces, du macaron, du massepain, des soufflés, du caramel. Bien complets de tous les “suppléments”.

Toutes les parties de l’ouvrage ont une pagination spécifique. “Confusion” de la part du relieur qui a inversé les pages entre la 112 et la 129 dans le chapitre des “Petits fours” !

L’avant-propos nous explique la nature de ce traité « d’office » ainsi que sur les prérogatives de l’officier dans l’ancienne grande cuisine, l’importance du savoir-faire pour le décor et le sablage, la mise en place des tables, des fleurs. Il y évoque les soupers de la princesse Bagration chez qui fréquentaient l’empereur Alexandre, lord Castlecreagh, l’empereur d’Autriche, Metternich et Talleyrand.

Ce traité fut publié en 1845 et 1846 sous forme de “fascicules”. Notre exemplaire serait une troisième édition après l’originale de 1845 et avant celle de 1854.Cependant  Gérard Oberlé dit avoir vu une édition de 1851 ce qui ne nous permet donc pas de l’affirmer ! Très belle présentation dans une très belle reliure de cet ouvrage RARE et Recherché. Très bon état des reliures et du papier malgré les rousseurs.

Référence : 68633