18e siècle, Technique, Vins français

MAUPIN – DURIVAL, Claude dit Le Jeune. : « Expériences sur la bonification de tous les vins, tant bons que mauvais, lors de la fermentation, ou L’Art de faire le vin, à l’usage de tous les ……

68657

MAUPIN – DURIVAL, Claude dit Le Jeune. : ” Expériences sur la bonification de tous les vins, tant bons que mauvais, lors de la fermentation, ou L’Art de faire le vin, à l’usage de tous les vignobles du Royaume, avec les principes les plus essentiels sur la manière de gouverner les vins. Première et Seconde partie : Expériences publique et particulières, pour servir de suite et de preuve à L’Art de faire le Vin, principalement en ce qui concerne la fabrication des vins de raisins verts, avec le rapport de MM. Les Grands-Gardes et Gardes en charge du Corps des marchands de médecine de Paris ” Suivi de « De la vigne. Mémoire couronné par l’Académie Royale des Sciences et des Arts de Metz, sans sa séance publique du jour de S. Louis, 25 août 1776 » ».

Paris et Nancy, chez Musier fils, quai des Augustins, au coin de la rue Pavée et chez C.S. Lamort, imprimeur près des RR. PP. Dominicains, 1772 (2e édition en partie Originale) et 1777, EDITION ORIGINALE, recueil de 3 publications reliées en 1 vol. in-12, demi-veau bordeaux, plats papier marbré, filets – guirlande et titre “Traité sur les vins” tomaison “1” dorés sur dos lisse, tranches mouchetées, reliure amateur de la fin du 19e siècle, début du 20e siècle.

pour le Maupin : Première Partie : X (en chiffre romains) – (1) – de 11 à 156 – (4) pp., préface, table des chapitres, approbation du 13 décembre 1770, privilège du Roy du 17 février 1770, culs-de-lampe, lettrines et bandeaux; Seconde Partie : X (en romain) – (1) – de 12 à 127 – (4) – (1) – 10 pp., approbation du 8 janvier 1772, privilège du Roy du 28 février 1772, avis de l’auteur;

Maupin fut écrivain et agronome français au XVIIIe siècle, spécialiste du vin. Il fut le valet de Chambre de la Reine Marie Lesczinska.  On ne connaît ni sa date de naissance ni sa date de mort ! Ses premiers écrits datent de 1763 et les derniers de 1791. On dénombre 32 écrits sur les thèmes de l’agriculture et sur l’œnologie. “L’expérience sur la bonification de tous les vins” fut publié pour la première fois en 1770. Datant de 1772, notre exemplaire est donc une deuxième édition mais comporte une partie” originale”non disponible dans l’édition de 1770 et  qui consiste en  la correction et l’augmentation de la deuxième partie, !

Cet ouvrage est le plus fameux et le plus Recherché de Maupin. Il fut traduit en plusieurs langues et même contrefait en Suisse ! RARISSIME.

pour le Durival : 87 – (1 bl.) – (4 bl.) pp., notes, ill. de 3 pl. dépliables montrant des ceps avec des tailles dessinées par l’auteur et gravées par le graveur nancéen Yves-Dominique Collin, double signature “Michon”, la première sur la première blanche et le seconde sur l’avant-dernière blanche et à l’envers (ancien propriétaire de cet ouvrage).

Claude Durival “le jeune” (1728 – 1805) fut un économiste et agronome français d’origine lorraine, auteur d’ouvrages sur l’agronomie en Lorraine. Il est le frère de Nicolas Luton Durival, historien et de Jean-Baptiste Durival, diplomate et stratège.

L’ouvrage présenté est en Edition Originale et répond à la question suivante : “Quelle est la méthode de culture la plus convenable à la vigne, relativement au climat, à la température, au sol du pays messin ?”. Bien complet des trois très belles planches dépliables de Yves-Dominique Collin (1753 – 1815), miniaturiste et graveur en taille-douce, fils et élève de Dominique Collin.

Cet ouvrage est inconnu des grands bibliographes spécialisés ! RARISSIME.

Ce livre faisait partie de la Bibliothèque culinaire de Victor Michon (voir les deux signatures manuscrites), qui fut l’un des plus grands cuisiniers du début du XXe siècle. Il fut formé aux fourneaux de sa mère. Aujourd’hui encore, le Prix Victor Michon au Concours International Gastronomique d’Arpajon fait partie des titres dont s’honorent beaucoup de chefs “étoilés”. Cuisinier des Grands, il fut le cuisinier de l’Ambassade d’Autriche – Hongrie, située à l’Hôtel Matignon à Paris au moment de la Première Guerre mondiale. Il organisa le banquet de 3 000 couverts pour les fêtes russes, le menu offert au Roi des Belges par le président Félix Faure et le déjeuner d’Isabelle II de Castille. Mais ses recettes reflètent une cuisine à la fois bourgeoise et simple. Il présida au journal « Le cuisinier français » ainsi qu’à « L’académie Culinaire de France », créée en 1883. Sa bibliothèque privée comptait les plus grands noms de la gastronomie française : Grimod de La Reynière, Vincent La Chapelle, Jules Gouffé, Brillat-Savarin, Antonin Carême, Etienne, Urbain Dubois, Escoffier et bien d’autres dont notre exemplaire !

La tomaison “1” signifie qu’il fait partie d’un ensemble “œnologique” de textes rares,  3 livres au total,  les deux autres étant également  en vente dans notre boutique et sur ce  site !!

Très bon état de la reliure; très bon état du papier avec quelques très rares rousseurs; petit manque de papier au coin des pages 65/66 de la 2e partie du Maupin; anciennes traces de mouillure sur l’avis de l’auteur de la première partie du Maupin; très bon état des planches.                                                                                                                                                         2400€