17e siècle, Desserts / Pâtisseries

[MASSIALOT, François] : « Le cuisinier royal et bourgeois qui apprend à ordonner toute sorte de repas, et la meilleure manière des ragôts les plus à la mode et les plus exquis. Ouvrage très utile dans les familles, et singulièrement nécessaire à tous maîtres d’Hôtels, et écuyers de cuisine” 

69457

[MASSIALOT, François] : « Le cuisinier royal et bourgeois qui apprend à ordonner toute sorte de repas, et la meilleure manière des ragôts les plus à la mode et les plus exquis. Ouvrage très utile dans les familles, et singulièrement nécessaire à tous maîtres d’Hôtels, et écuyers de cuisine

Paris, éd. chez Charles de Sercy, 1693 sur la page de titre et 1692 sur le colophon !, imprimerie de Laurent Rondet, seconde édition revue et corrigée, fort petit in-12, reliure plein parchemin blanc crème moderne, titre  et  filets d’encadrement dorés sur pièce de titre maroquin bordeaux du début du XVIIIe siècle collée sur dos lisse, gardes crème “peau de cygne” (fine peau collée sur papier) moderne, tranche de tête rouge, tranches rognées, reliure du XXe siècle, (20) – 505 – (45) – 5 bl.) pp., ill. par de nombreux bandeaux, lettrines, culs-de-lampe et 1 vignette “deux mains croisées tenant un médaillon “CDS” et décors sur la page de titre, sommaire : préface – table des repas et instructions – privilège royal – le cuisinier royal et bourgeois qui apprend à ordonner toute sorte de repas, et la meilleure manière des ragots les plus à la mode et les plus exquis – instruction en forme de dictionnaire – table des mets, EX-LIBRIS de Charles Fauvelle dans cachet ovale sur la page de titre, page 11 et 169 et Ex-Libris manuscrit à l’encre noire ancienne sur la page face à la page de titre.

François Massialot (1660 – 1733) fut un “officier de bouche” avec une réputation bien établie, ce qui lui permit de diriger les cuisines du frère du Roi et quelques grands seigneurs de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle. Son premier ouvrage, notre exemplaire, est divisé en deux parties, dont un dictionnaire, qui s’adresse principalement aux cuisiniers de métier. En fin de volume il donne une table des mets. Cet ouvrage date pour la première édition du 28 juin 1691. Notre seconde édition fut imprimée à la fin de 1692. Très bel exemplaire tant de sa reliure que de son papier. Deux ex-libris que je ne parviens pas à identifier ! Bien complet de toutes les pages ! Très RARE seconde édition.  Très bon état de la reliure ainsi que du papier, qui présente quelques petites rousseurs éparses, “bavures” de l’encre qui servit à signer le nom de Gaby sur la page de titre                                                                                                             3100€